11 raisons pour lesquelles les développeurs africains devraient produire des applications mobiles

Il y a des tas de raisons pour lesquelles les développeurs africains devraient se lancer pour mettre en place des applications pour les différentes Apps Store existantes. Voici les 11 que j’estime être les plus pertinentes.

  1. Le développement d’applications mobiles necessite très peu de ressources humaines : Un seul développeur peut à lui seul mettre en place une application mobile en très peu de temps.

    © csaba fikker
  2. Le manque de contenu africain en ligne : A ce jour, l’Afrique est toujours très peu présente en ligne comparé aux autres régions du monde. C’est donc une opportunité de faire partir des pionniers. Il y a de la place pour tout le monde. Et une place de choix pour les premiers arrivants.
  3. Les tendances montre que l’Afrique a fait le choix des appareils mobiles en lieu et place de l’ordinateur. Ainsi, l’on s’attend à un usage de plus en plus important des téléphones mobile et des tablettes.
  4. L’on se soustrait de la recherche de capitaux. la poupularité d’une application mobile attire plus rapidement et inévitablement lesinvestisseurs qui passent du temps à s’informer sur les applications les plus populaires,
  5. Facile a mettre sur le marché. Il suffit de la charger sur le “store” appropriée,
  6. De nombreux tutoriaux sont disponibles pour les principaux terminaux que produisent RIM (blackberry), Apple (iphone, ipad, …), nokia, google (Androïd), facebook, twitter, …
  7. Le principe même des API facilite le développement,
  8. Dans les mois qui suivent de nombreux smartphones low-cost seront disponibles dans les pays africains a des tarif très intéressants,
  9. Vous n’avez pas besoin d’une équipe commerciale pour commencer. La plateforme (appStore par exemple) vous permet de faire la promo de votre application grâce aux outils intégrés. De nombreux blogs spécialisés, listent les applications dès leur sortie. ils en font donc la promo pour vous gratuitement,
  10. Les transactions financière sont facilitées par la plateforme qui vous soustrait de l’intégration (souvent pas très facile) de solutions de paiement,
  11. En 2012, il y aura plus de smartphones que de Pc et Mac (desktop+notebook).

Finalement parce que : ça ne vous coute pas grand chose de développer une application qui résoleverait un problème récurrent identifié en Afrique. A moins que vous souhaitez rester utilisateur.

Et vous, pensez-vous qu’il existe d’autres raisons ? Lesquelles ?

Internet, web, je ne comprends plus rien ! ce n’est donc pas la même chose ?

Et bien non.

L’un de mes camarades m’a interpelé en me demandant la différence entre Internet et Web. Se disant qu’il devait surement en avoir une, vu que deux mots indiquent toujours deux notions différentes. Ce qui suit parait triviale pour certain mais sachez que la majeure partie des internautes (c’est là le piège) ne font pas la différence. En quelques mots :Tim Berners-Lee

Le web est une ressource logiciel !! (non ! pas vrai !! Il fallait bien traduire le mot “soft”)
C’est en effet un ensemble de fichiers. C’est à la base Mr Tim Berners-Lee (chercheur en physiques pour les laboratoires du CERN) qui l’a mis en place lorsqu’il cherchait un moyen de faire des références entre documents pour ces travaux de recherches. Il trouvait que c’était assez lourd d’aller à chaque fois fouiller dans les dossiers d’un ordinateur pour sortir le document référencer par un autre document dont la lecture est en cours.

le web
le web

Il a donc résolu le problème en créant la notion de lien (un clique sur ce texte vous ramène à une copie de la première page web) pour faire des références à des documents se trouvant sur son ordinateur, puis sur d’autres ordinateurs du réseau (ici, il s’agit d’un ensemble d’ordinateur relié les uns aux autres) local du laboratoire dans lequel il travaillait. Puis il s’est dit que cela pourrait intéresser le reste du monde. Pour cela il fallait qu’il s’appuie sur un réseau beaucoup plus grand. Il a dans un premier temps voulu s’appuyer sur le minitel car les ordinateurs n’étaient pas accessibles au grand publique à l’époque. Je vous passe l’histoire que vous pouvez lire dans son autobiographie “Weaving the web” que je vous recommande vivement. Il faut tout de même retenir que ce monsieur a décidé de rendre son invention publique et ouverte. Imaginez un instant si l’on devait payer pour accéder au Web. Y’en a qui ne sont peut être pas d’accord avec ma dernière phrase. Et bien, c’est surement parce qu’ils paient pour avoir accès à Internet. Ce qui suit va surement éclaircir les choses.

Internet un réseau sur lequel fonctionne le web

Il s’est finalement appuyé sur un réseau dont il avait entendu parlé. Ce réseau s’appelle Internet. Il existait donc plusieurs réseaux sur lesquels il aurait pu faire fonctionner le web. Et à ce jour il en existe encore. c’est le cas de Fidonet et FrancoMédia. Part ailleurs, en plus du web, il existe plusieurs autres “services” qui fonctionnent via le réseau internet. C’est le cas du courrier électronique (appelé email ou encore mèl en Français) par exemple. et oui l’email n’est pas propre au Web ce sont des pionniers tels que les fondateurs de Hotmail qui ont rendu l’email accessible sur le web.
Je préfère m’arrêter là et répondre aux questions. Alors n’hésitez pas. Au fait, êtes vous un internaute ou un webonaute ?

PS : Voici ce que (le web) Tim Berners-Lee proposait comme solution pour son problème de référence entre les documents.